L’HOMME EST À L’ORIGINE DE LA SURPOPULATION DE SANGLIERS : 10 CAUSES À CONNAÎTRE

863

Autrefois rare dans les campagnes françaises, le sanglier est aujourd’hui considéré comme un nuisible à chasser activement. L’écologue Raphaël Mathevet explique comment les populations de sangliers ont augmenté depuis les années 1970 et pose la question : qu’avons-nous fait à cet animal sauvage?

Raphaël Mathevet1, écologue et géographe au Centre de recherche en écologie et écologie évolutive (CEFE), vient de terminer, avec Roméo Bondon, un livre sur les sangliers intitulé “Sangliers, Géographies d’un Animal Politique”. Leur intérêt pour cet animal controversé s’explique par son évolution en seulement 50 ans. Autrefois rarement observé, le sanglier était une espèce sauvage fascinante pour les naturalistes et les chasseurs. Aujourd’hui, il est omniprésent, provoquant des conflits et suscitant des discussions lors de recherches écologiques dans diverses régions françaises.

Ceux-ci ne sont plus considérés comme une espèce sauvage, mais comme une masse indistincte qu’il faut réguler par une traque et une chasse plus intensives. Le sanglier ne semble intéresser personne. Personne, pas même les naturalistes, ne les défend, comme c’est le cas pour les ours ou les loups. Nous avons voulu comprendre comment leur statut a pu changer aussi rapidement et ce que cela dit de notre rapport à la nature.

Sait-on combien il y a de sangliers en France aujourd’hui?

R. M. : Il est toujours difficile de dénombrer les populations d’animaux sauvages. Le seul moyen d’avoir une idée de la taille de celle-ci est de regarder les tableaux de chasse. Au niveau national, plus de 800 000 individus ont été tués en 2021, contre environ 35 000 au début des années 1970, soit une multiplication par vingt. Sur cette base, nous estimons que les sangliers pourraient être plus d’un million aujourd’hui. Autrefois, cette espèce était surtout présente dans les zones forestières, mais aujourd’hui on la trouve dans tous les types de milieux : bord de mer, plaine, montagne jusqu’à 3 500 mètres d’altitude, et bien sûr milieu urbain, surtout en période de sécheresse, où elle est attirée par les jardins et les parcs arrosés. Le sanglier est un animal omnivore doté d’une grande capacité d’adaptation.

Précé1 of 10

Article précédentRévolutionner la Chasse : 10 Gadgets Qui Vont Changer la Donne
Article suivantLes 10 Sangliers Géants Qui Défient les Records Mondiaux