8 Choses Qui Vont Trop Nous Manquer Après La Fin De La Saison De Chasse

329
saison-de-chasse

La saison de chasse a pris fin, et comme chaque année, ça passe vite. Elle n’est pas encore arrivée qu’elle nous manque déjà.

Eh oui, quand on est passionné, le temps passe à une vitesse éclair. Alors, nous apprécions chacune de toutes nos sorties hebdomadaires, surtout quand nous savons que le temps va être long pour pouvoir les revivre à nouveau.

La vie de chasseur hors saison n’est pas du tout la même qu’en saison. Beaucoup de choses vont nous manquer avec ce changement de routine à venir. Voici 8 choses qui nous tiennent vraiment à cœur et qui vont trop nous manquer.

#1 L’ambiance

Il y a toujours une ambiance particulière quand on part en chasse et que l’on retrouve ses compagnons de chasse.

Il y a toujours de l’optimisme au rendez-vous. Eh oui, qualité première quand on part chasser car le but, c’est de chasser !  Nous vivons aussi des moments de grande patience, de stratégie, d’observation, mais aussi de fous rires entre potes.

Cette ambiance, on peut la retrouver même en chassant seul ou avec son chien. Elle est d’autant plus agréable lorsque l’on termine sa journée de chasse avec un gibier à ramener chez soi ou à déguster entre amis.

#2 La nourriture

Déguster un bon sanglier en fin d’après midi, autour d’une table familiale ou entre chasseurs ! Rien ne fait plus de plaisir que de goûter à son gibier fièrement chassé quelques heures plus tôt.

Cela commence par la préparation de la viande, jusqu’à sa cuisson. D’autant plus que l’on goûte à du gibier frais, un grand plaisir pour la panse.

Cela, s’accompagnant d’un vin rouge, autour d’un feu. C’est cette ambiance qui va très souvent nous manquer pour la fin de la saison de chasse.

#3 La convivialité

La chasse, c’est un rendez-vous tous les weekend avec ses amis passionnés. Pour ceux qui chassent en famille, c’est aussi LA sortie du weekend avec le fils, la fille ou la femme. La convivialité et les bons moments ensemble avec les personnes qu’on apprécie vont nous manquer. 

Toute la semaine, on n’attend qu’une chose, le rendez-vous du weekend pour se retrouver. Vient alors des moments de discussions, de complicité, et de partage. Mais aussi, des moments où on se chamaille et on se taquine, la camaraderie et le partage d’expérience sont au rendez-vous.

#4 La compagnie

Tout le monde n’aime pas chasser seul et la compagnie est très importante pour beaucoup d’entre nous. On se retrouve entre amis et partenaires de chasse pour passer une bonne journée de chasse, tous ensemble.

Nous partageons la joie de la chasse avec les copains, à faire des sorties avec le fusil. Une amitié se crée autour d’un groupe.

Il y a également les moments où on papote des heures avec boisson à la main, à écouter l’histoire de chacun, et surtout celles des anciens, qui sont toujours agréables à entendre. Tout cela, autour d’un bon repas.

#5 L’adrénaline

Pour ceux qui chassent avec les chiens, il n’y a rien de plus satisfaisant en période de chasse que l’adrénaline. L’adrénaline des chiens courants derrière les sangliers et notre excitation lorsque les chiens ont repéré un gibier.

C’est tout une série d’étapes qui nous procurent des sensations fortes : la traque, puis la poursuite, l’attaque, etc. jusqu’à ce qu’on tue le sanglier. Ce sont des moments de joie que l’on partage avec notre chien et qu’on n’aura plus l’occasion de vivre avant la prochaine saison de chasse.

#6 Les sensations de battue

Qu’on soit traqueur ou posté, les sensations de battue sont les mêmes. Le posté qui guette le gibier qui apparaît avec l’excitation de l’abattre avec le bon timing, d’un seul coup, dès le signal lancé. Les traqueurs avec leurs chiens en pleine action, en train de repousser le gibier à chasser. 

Ces sensations sont fortes à chaque fois, et font encore plus de bien quand on voit tous nos bons prélèvements de la saison. C’est toute une dynamique et surtout, un grand travail d’équipe qui se met en place lors d’une battue. Cela va nous manquer dès la fin de la saison de chasse.

#7 Tous les préparatifs

Certains personnes étrangères à la chasse peuvent trouver que les préparatifs sont chronophages, mais c’est tout ce temps passé à se préparer qui garantie une bonne chasse, et beaucoup d’entre nous y passons un temps fou.

La préparation du fusil, l’installation d’un poste d’affût, la préparation du camouflage dans lequel on va passer de longs moments, la préparation des chiens également. Précurseur d’une bonne journée dans la forêt, c’est toutes ces étapes en amont qui nous manqueront le plus. 

On s’applique, car c’est la chasse, c’est un tout. Un mauvais camouflage et hop, on rentre bredouille. On y passe tant de temps que ça va tellement nous manquer.

#8 La nature

Il faut aimer la nature pour chasser, et cela va terriblement nous manquer. Même si nous aurons des occasions de nous balader en forêt, rien ne vaut  les vraies sensations que l’on ressent envers la nature lorsque l’on part chasser.

C’est le froid du vent aux petites heures du matin lorsqu’on est aux aguets planté à son poste, c’est l’odeur du bois quand on est en pleine traque, la terre battue sous nos pieds lorsque l’on cherche des traces d’animaux, etc. 

il y a nature et nature, et celle que l’on a hâte de retrouver, c’est celle où on est le plus actif à se concentrer sur sa tâche de chasseur.

En attendant le retour de la saison de chasse, nous allons passer des longs moments à regarder des revues et des feuilletons dédiés à cette passion. Nous allons admirer nos trophées ainsi que les photos de nos meilleures prises. Enfin, beaucoup d’entre nous vont s’entraîner avec leurs chiens.

Et vous ? Qu’est ce qui vous manquera le plus dès la fin de la saison de chasse ? Partagez avec nous vos commentaires et rendez-vous sur nos réseaux sociaux.